Nous souhaitons ici partager l’actualité de l’association et nos nombreuses visites de musées, abbayes et châteaux, sites archéologiques et archéosites, etc. afin de vous faire découvrir ou redécouvrir notre très riche patrimoine normand. Nous travaillons à terme à réaliser une exposition sur l’architecture romane ainsi que sur l’histoire de notre région et nous vous invitons dès à présent à marcher sur les pas des vikings et des ducs Normands à travers ces albums photos.  

Nous souhaitons par cette modeste contribution, revaloriser notre histoire régionale, car la Normandie a été à travers les siècles un territoire majeur, et son étude est passionnante.

Salon médiéval et fantastique Normannia

Le 24 février 2018, les membres de notre association se sont rendus au salon médiéval et fantastique Normannia.

C’était un réel plaisir de retrouver les membres d’associations amis qui s’y étaient donnés rendez-vous. Une très belle réussite pour cette seconde édition ou le public est venu en nombre. Un grand bravo aux organisations de la FFM et nous espérons que l’événement sera reconduit dans les années à venir.

Pour notre part nous avons fait quelques achats qui viendront compléter notre équipement de marche, de combat et d’artisanat.


Lillebonne

Visite du musée gallo-romain de Juliobona et visite en ville des vestiges de l'antiquité (Théatre, forum, fontaine..) mais aussi du château 

 


 

Visite du Cotentin

Nous nous sommes rendus dans le Cotentin quelques jours en août afin de prendre plusieurs clichés pour une prochaine exposition sur les abbayes romanes en Normandie et nous en avons profité pour visiter plusieurs châteaux incontournables  (Pirou/  Bricquebec/ Saint-Sauveur-le-Vicomte/ Gratot/...), en passant par les thermes de Valognes et le monument en l'honneur du poète Normand Ferdinand Lechanteur à la pointe d’Agôn inspiré des sépultures vikings, ainsi que le musée d’Hauteville la Guichard, où notre ami Didier Lemarchand exposait sa collection de sculptures sur bois vikings, L’occasion également dans ce petit musée de redécouvrir l’épopée normande en Sicile, à mettre en relation avec la très belle broderie de Pirou. 


 

Passage par Bayeux

Une fois de plus nous sommes allés à la cathédrale de Bayeux et au musée de la tapisserie ou malgré nos nombreuses visites nous redécouvrons certains détails de la broderie qui nous avaient échappé. 


 

Marche historique

Le premier weekend d'août, Quentin et quelques membres de la Hird de Hrólfr et de Norðkaupmenn ont réalisé une marche historique d'une petite dizaine de km sur le littoral havrais sur différents types de terrain (terre battue/ valleuse rocheuse/ galets), l’occasion de tester le transport de l’équipement militaire et de couchage qui s’est avéré être très physique à porter et nos semelles de chaussures ont pour la plupart d’entre nous cédé.


 Fouilles archéologiques de  Saint-Evroult (61)

Quentin à participé à un chantier de fouilles programmées pendant un mois en Juillet 2017 à l’abbaye de Saint-Evroult dans l’Orne, qui avait accueillit tout au long du Moyen Age une communauté de moines dont le plus célèbre reste le chroniqueur anglo-normand Orderic Vital. Cette abbaye à présent en ruine fait l’objet depuis quelques années de fouilles et d’un chantier de mise en valeur du site.


Musée du prieuré d’Harfleur : Exposition permanente mérovingienne

Le musée d’Harfleur accueil depuis juin 2017 dans ses vitrines de nombreuses pièces archéologiques mérovingiennes d’une très belle facture exhumées sur les hauteurs de la commune où près de 600 sépultures ont été mises au jour. Une très belle exposition à visiter !


La Tapisserie de Rollon

 

Dans le cadre des médiévales d’Isigny 2017, la tapisserie de Rollon y était exposée et présentée par monsieur Jean Renaud auteur de nombreux ouvrages sur les vikings.

Cette broderie de 22m de long s’inspire de la Tapisserie de Bayeux, mais retrace l’histoire du fondateur de la Normandie Gongu Hrólfr (Rollon le marcheur), de ses expéditions guerrières à son emprise sur le territoire, en passant bien entendu par le traité de St-Clair-sur-Epte et son baptême.


L’abbaye de Graville

 

Graville est une commune voisine du Havre et son histoire est liée à la famille Malet qui a joué un rôle important du XIe au XVIIIe siècle prenant notamment part aux croisades, tout en étant proche des plus hauts personnages de l’histoire de France.

L’un de ses membres, Guillaume Malet au XIe siècle avait d’ailleurs pris part à la conquête de l’Angleterre en 1066. Lorsque l’on s’intéresse à la toponymie des noms, plusieurs communes de la région havraise portent encore le nom de la famille (Fontaine-la-Mallet,  Gonneville-la-Mallet).

Aujourd’hui, l’abbaye de Graville reste un vestige des seigneurs de Graville avec la motte castrale d’Aplemont.


Visite de Rouen 

 

Nous nous sommes rendus à Rouen le 20 mai pour reprendre quelques clichés dans les jardins de l'abbaye St-Ouen de la reproduction de la pierre de Jelling et de la statue de Rollon,  ainsi que des gisants des ducs et rois anglais, Rollon, Guillaume longue épée, Richard Coeur de Lion et Henri le jeune, situés derrière le cœur de la cathédrale. Nous en avons également profité pour visiter les très riches collections du musée des antiquités où sont présentés plusieurs artefacts vikings retrouvés en Normandie.


Exposition 500 ans du Havre

 

Dans le cadre du 500e anniversaire de la fondation de la ville du Havre par François Ier, les Amis du musée d’Harfleur ont réalisé une très belle exposition sur l’estuaire de la Seine avant la fondation du port du Havre en 1517. Pour l’occasion, nous leur avons prêté du matériel normand et viking pour illustrer leurs propos sur les raids scandinaves dans l’embouchure du fleuve tout au long du Xe siècle. Nous avons également été présents lors de l'inauguration et notre présence en tenue a été très remarquée.  


L’abbaye de Montivilliers

 

Fondé au VIIe siècle, l’abbaye de femmes est détruite lors des invasions vikings dans l’estuaire de la Seine au IXe siècle.

En 1025, le duc de Normandie Richard II de Normandie place  le monastère sous l’égide de l’abbaye de Fécamp,  Enfin dix ans plus tard, Robert le Magnifique, père de Guillaume le conquérant, offre l’autonomie au monastère et fait dans le même temps de l’abbaye de Cerisy-la-forêt une abbaye d’hommes.

L’Eglise abbatiale est construite sous Guillaume (v.1027-1087) et ne cessera d’être fleurissante jusqu’à la révolution française.

Aujourd’hui l’abbaye bien qu’ayant adopté des styles artistiques présentant une évolution architecturale commune à l’ensemble de la région, reste un formidable témoin de l’histoire normande.


Le château Robert  le diable

 

Dominant la Seine, le château Robert le diable se situe à Moulineaux, non loin de Rouen et est visible depuis l’autoroute A13 en direction du Havre.

La construction du château remonterait au XIIe siècle et la légende veut que le personnage de Robert le diable soit assimilé au père de Guillaume le Conquérant, Robert le Magnifique.

Robert le diable serait en effet un personnage légendaire et n’aurait donc pas existé.

Le château a été en parti reconstruit au XXe siècle par un élève de Viollet-le-duc, néanmoins, il continu de marquer le paysage et les abords du monument ont été aménagés pour offrir un cadre de ballade très agréable aux quelques curieux trop peu nombreux qui viennent le découvrir.


 

Château Caen

Nous avons eu le privilège fin mars 2017, de visiter des espaces du château de Caen (14) habituellement fermés au public (Donjon, salles de garde, etc) avec pour guide monsieur Jean-Marie Levesque, conservateur en chef et responsable du musée de Normandie 


Abbatiale et château ducal de Fécamp

 

L’abbatiale de Fécamp accueille les sépultures des ducs de Normandie Richard Ier et Richard II, bien que l’analyse des squelettes menée entre autre par Jean Renaud, auteur de nombreux ouvrages sur les vikings, est conclue que les corps inhumés dans les sépultures étaient  en vérité des individus ayant vécu lors de siècles antérieurs.

Les corps des deux ducs normands reposent certainement ailleurs dans les environs de l’église, mais la dalle tumulaire sur laquelle sont inscrits leurs deux noms reste un lieu de recueillement.

Face au porche de l’abbatiale se trouvent les ruines du château ducal qui avait accueilli les premiers ducs de Normandie avant la fondation du château de Caen. 


L’abbaye de Cerisy-la-Forêt

 

Fondée au VIe siècle par Saint-Vigor qui selon la légende aurait débarrassé le Bessin d’un Serpent (symbolise la religion païenne à une époque ou le christianisme se développe et prend le dessus de la religion polythéiste gauloise).

Le monastère va être détruit par les raids vikings au tournant du Xe siècle, mais quelques décennies plus tard, le duc Robert le Magnifique, descendant du chef viking Rollon, fonda une nouvelle abbaye sur les ruines du monastère en 1032, en parallèle avec l’abbaye aux femmes de Montivilliers.  L’église romane actuelle date toutefois de la seconde moitié du XIe siècle.


Exposition 1000 ans de Normandie (2016)

 

Dans le cadre du 950e anniversaire de la bataille d’Hastings (1066), une exposition présentant des chartres ducales allant du XIe au XIIIe siècle s’est tenue aux archives départementales du Calvados. Une très belle occasion de découvrir des parchemins signés de la main des ducs que l’on ne voyait que dans des publications sur l’histoire de la Normandie.  


Cérémonie à l’abbaye aux hommes de Caen (2016)

 

Dans le cadre du 950e anniversaire de la bataille d’Hastings (1066), nous avons participé à une veillée en l’honneur de Guillaume le Conquérant qui repose dans le cœur de l’abbatiale.

Une cérémonie très émouvante où nous étions présents en costume au pied de la sépulture du duc qui avait été pour l’occasion éclairée par des centaines de bougies.

Nous avons contribué modestement à son souvenir en réalisant un panneau explicatif qui manquait, à proximité de sa sépulture afin de présenter brièvement aux visiteurs français et étrangers la fabuleuse épopée du duc.  Ce panneau reste  depuis, en accord avec le prêtre de la paroisse dans le cœur de l’église.

Info : Guillaume a été inhumé en 1087 selon ses dernières volontés dans l’abbaye qu’il avait fondée, mais sa sépulture fut profanée au XVIe siècle pendant les guerres de religion et il n’y reste aujourd’hui que son fémur gauche.


Pierre commémorative de la bataille de Varaville

 

Bataille peu connue, la victoire de Guillaume à Varaville en 1057, 10 ans après celle de Val-es-Dunes, n’en est pas moins retentissante.

Le duc représentant une menace pour le roi, Henri Ier, roi de France décida de l’attaquer afin de reprendre la Normandie.  Néanmoins la ruse de Guillaume était plus forte et les français après de nombreux pillages connaissant mal la région se retrouvèrent prit aux pièges par Guillaume qui les attendait sur le pont de Varaville alors que la marée montait. Après cette défaite cuisante du roi, Henri Ier signa un traité de paix et Guillaume ne cessa d’affirmer son autorité jusqu’à prendre possession de l’Angleterre et d’en devenir roi.


Abbaye de Jumièges

 

Fondée au VIIe siècle par St-Philibert, l’abbaye se trouve en bord de Seine et a fait l’objet d’un pillage viking en 841, lors des tout premiers raids scandinaves dans la région, se servant du fleuve pour pénétrer dans les terres. Les murs des ruines de l’église carolingienne présente encore des traces de l’incendie qui a conduit les moines à fuir avec leurs reliques.

Il faut attendre le XIe siècle pour que soit reconstruit l’abbatiale et sa consécration en 1067 se fit en la présence du duc Guillaume le Conquérant vainqueur de la bataille d’Hastings (1066).

Malgré quelques transformations gothiques au XIIIe siècle, les ruines majestueuses de l’abbatiale si chère à Victor Hugo, accueillent aujourd’hui de nombreux visiteurs.